Les collégiens et le concours de Plaidoirie

Chaque année à Lyon III depuis près de 25 ans se tient le concours de plaidoirie, organisé par l’Adely.

Regards de quelques collégiens sur cette institution lyonnaise.

patriciaPatricia, L3, membre du bureau de l’ADELY : « Un événement majeur de l’année universitaire »

« Cette année, le Concours de Plaidoiries organisé par l’Association des Etudiants de Lyon 3 ouvrira ses portes pour la vingt troisième année consécutive. Cet événement rythmera la vie de l’université Jean Moulin pendant trois semaines, du 1er au 17mars. Ce rendez-vous de l »éloquence est ouvert à tous les étudiants de la région lyonnaise, de la 1ère année de Licence au Master 2. Evénement majeur de l’année universitaire, ses joutes oratoires sont ancrées dans la vie de notre cité. En effet, ce concours a reçu, depuis ces dernières années, le soutien de personnalités nationales et attire chaque année de plus en plus d’étudiants et de professionnels, preuve d’une reconnaissance et d’un succès grandissant.

Durant les trois semaines du concours, les plaideurs se retrouvent chaque soir pendant les tours de présélection afin de tirer vingt-quatre heures à l’avance les sujets élaborés par les membres de notre association. Les participants, seul ou en équipe de deux, défendront le pour ou le contre de leur sujet devant un jury de présélection, composé de chargés de travaux dirigés ou de jeunes professionnels. Pour la plupart, les sujets des plaidoiries sont des citations qui abordent des thèmes d’actualité ou de société. Cependant, l’utilisation d’une logique juridique dans le raisonnement permet de conserver l’esprit d’un plaidoyer. Les critères d’appréciation sont la finesse, le charme, l’éloquence, la culture générale, la persuasion, la démonstration et la gestuelle.

Aux termes des tours de présélection, les meilleurs plaideurs se retrouvent dès les quarts de finale en amphithéâtre. Lors de la grande soirée de clôture du concours, se dérouleront les demi-finales et finale devant un public de plus de 1000 personnes composées de nos partenaires, de notre corps enseignant et bien sûr de nos étudiants. De nombreuses personnalités nous ont déjà fait l’honneur d’accepter notre invitation, à l’image de Maître Jacques VERGES, des présidents du Conseil Constitutionnel Monsieur Pierre MAZEAUD, Monsieur Jean-Louis DEBRE, ou encore du gagnant du prix Goncourt Monsieur Gilles LEROY.

En ouvrant les invitations du jury à d’autres secteurs que le milieu juridique, nous souhaitons élargir l’horizon de ce jury d’exception. »

allanAllan, L2: « Un souvenir merveilleux… Et l’envie de participer à nouveau »

  « Non, nous n’avons pas le niveau pour le moment, nous le ferons l’année prochaine ! ».

            C’est la conclusion à laquelle mon collègue Al Hassan et moi arrivons alors que nous discutons de la XXIIème édition du Concours de plaidoiries auquel des affiches placardées dans la Manu nous enjoignent de participer.

            Et pourtant, voilà que le dernier jour des inscriptions, un membre de l’ADELY (l’association organisatrice du concours) passe annoncer dans notre amphithéâtre qu’il reste quelques places disponibles pour l’inscription. Al Hassan et moi nous regardons : « on doit le faire ».

            Quelques minutes plus tard, nous voilà officiellement plaideurs. Nous abordons le premier tour avec détermination, d’autant plus que le tirage au sort nous désigne contradicteurs d’un demi-finaliste de l’édition précédente !

            Nous gagnons le premier, deuxième puis troisième tour ! Arrivent alors les quarts de finale, pivots du concours. La salle de plaidoirie se change en amphithéâtre, le public intime en une assemblée fournie, les sujets humoristiques en réflexions sérieuses. Nous défendons avec passion la déclaration de Pierre Mendes-France : « Gouverner, c’est choisir ! ». Malheureusement pour nous, les jurés ont jugé notre contradicteur plus persuasif : c’est lui qui se qualifie pour la Grande soirée de Finale.

            Deux jours passent, c’est le grand soir. Nous assistons aux côtés du jury de prestige aux prestations exceptionnelles de nos meilleurs camarades. Quel spectacle! Le moment fatidique tombe aux alentours de 22h, alors que le jury revient de sa délibération. Tension palpable.

            « Le Prix de la Révélation du concours  revient à des plaideurs que nous avons particulièrement apprécié, étudiants en première année de droit… ». On nous appelle. Applaudissement. Nous venons de remporter un prix, et pas des moindres : un magnifique ouvrage de l’Ordre des avocats de Paris, Les plus grandes plaidoiries, que Jean-Louis Debré ne tardera pas à nous dédicacer.

            La soirée s’achève autour d’une coupe de champagne : nous avons vécu une expérience exceptionnelle. Nous en gardons un souvenir merveilleux… et l’envie de participer à nouveau. Pour gagner, cette fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :